top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMathilde Beuillé

Les bienfaits du shiatsu


SHIATSU signifie littéralement ‘pression des doigts’


SHI = doigts ATSU = pressions


Par simples pressions des doigts, cette technique originaire du Japon, harmonise l'énergie de notre organisme, apaise, détend et prévient les douleurs.

La séance se déroule au sol, sur un futon, ou parfois sur une chaise de massage. Habillé de vêtements souples, le receveur n’a plus qu’à lâcher prise.

Le praticien exerce des pressions avec ses doigts et ses mains le long des méridiens, puis il étire les membres.

Cette méthode cherche à rééquilibrer les flux d’énergie (ou qi) afin de créer une harmonie globale, dans le corps et dans l’esprit.


Elle agit sur nos 4 dimensions :

- le corps physique,

- le corps mental,

- le corps émotionnel,

- le corps spirituel.


Une séance apporte une détente profonde, mais pas seulement, puisqu'on lui reconnaît aussi un intérêt préventif et un effet apaisant contre certaines douleurs ou pathologies chroniques.

À tel point que c’est la deuxième médecine officielle au Japon !



« Le shiatsu est très bénéfique pour les corps tendus : au niveau des jambes, du dos, mais aussi pour les problèmes d’arthrose, le rhumatisme, les tensions musculo-tendineuses… », explique Michel Odoul, fondateur de l’Institut français du shiatsu.



Comme la médecine traditionnelle chinoise, cette approche considère qu’une maladie ou un symptôme vient d’une mauvaise adaptation de l’organisme à son environnement.

Lorsque notre capacité d’auto-guérison est affectée, les tensions se créent, les troubles apparaissent. Les pressions exercées permettent alors de débloquer ces nœuds, de réénergiser et de réharmoniser le corps.

Chaque jour, les émotions, positives ou négatives, influent sur notre santé.

Le stress « s’imprime » dans le corps à travers les muscles, tendons et articulations.

Les étirements du shiatsu vont conduire peu à peu à estomper la « mémoire » des stress ressentis.

Au fil de la séance, le pratiquant gagne ainsi en liberté de mouvement, en souplesse : il « lâche ». Ce qui va conduire à un lâcher-prise émotionnel.


Un stress intense, un choc émotionnel (deuil, séparation, accident…) peuvent avoir des répercussions corporelles. Ce que l'on n’exprime pas verbalement s’imprime dans le corps et l’énergie se bloque.


Le shiatsu est avant tout un outil de prévention


La pratique régulière du shiatsu agit directement sur le système nerveux autonome, qui contrôle les activités automatiques du corps (ex : cœur, respiration, digestion…) en le calmant. Il améliore la réaction du corps aux tensions.

Le shiatsu assouplit les muscles, vivifie la peau, calme le système nerveux autonome, contrôle le système endocrinien, entretient le système digestif et osseux et stimule la circulation des fluides corporels comme le sang et la lymphe.

En préventif, on peut s’offrir au minimum 4 séances par an, à chaque changement de saison, selon son état de santé et ses envies, une séance toutes les 5 à 6 semaines.


Pour ma part, j’ai trouvé mon équilibre en recevant un shiatsu toutes les 5 semaines, et pratiquant au quotidien mon entrainement de sophrologie Caycédienne.



Et vous ? Qu’allez-vous vous offrir pour maintenir votre équilibre ?



104 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page